Farine à base de poudre d’insectes

Poudre de grillons

Stock halieutique en fort déclin, alternative à la farine animale de poissons, les insectes constituent de manière certaine une source de protéine animale plus écologique que les autres, dû à leur grande efficacité de conversion des aliments. Élaboration d’un nouvel aliment une farine à base de poudre d’insectes (grillons) en lieu et place de la farine de poissons qui nous permettra d’atteindre plusieurs objectifs de développement durable.

Objectifs de développement durable

Introduction

Demande protéique mondiale 60 % provient de l’élevage et 40 % de la mer. Population à nourrir : 7,6 milliards d’humains, 20 milliards de poulets, 1 milliard de chiens et chats, 65 millions de tonnes de poissons d’aquaculture. Apporter une réponse à l’insécurité alimentaire dans le monde, mettre en place des pratiques durables et responsables agricole, apport de protéines de qualité, investir dans une aquaculture, une consommation et une production plus durable.

Aliments de substitution pour les poissons d’élevage

Face à la demande croissante de l’aquaculture et à la stagnation prévisible de la production des farines et huiles, issue de la pêche, il apparaît nécessaire de réduire la proportion de farine de poisson dans les aliments des élevages aquacoles. Remplacer la farine et l’huile de poisson par d’autres sources de protéines ou d’acides gras, car la farine de poisson nécessite suivant les espèces de quatre à sept kilos d’espèces sauvages pour produire un kilo de poissons d’élevage ;

Afin de remplacer ces farines et huiles de poisson, la recherche s’oriente vers d’autres sources protéiques, , en particulier vers des matières premières végétales, tout en cherchant à conserver les qualités nutritionnelles et organoleptiques des poissons d’aquaculture.

Les matières premières d’origine végétale

Les matières premières d’origine végétale sont nombreuses. Moins adaptées aux besoins des poissons, elles n’ont pas les mêmes valeurs nutritionnelles et la même appétence que la farine de poisson. Bien qu’elles soient pourvues de pouvoir liant favorisant la cohérence des granulés, leurs propriétés d’intégration dans des aliments composés sont différentes. L’utilisation des végétaux dans les aliments aquacoles tient compte des conséquences sur l’environnement en matière de rejets des matières non assimilées (rejets phosphorés ou azotés).

Farine à base de poudre d’insectes et insectes

La FAO publie en 2014 un rapport de plus de 200 pages visant à promouvoir la consommation d’insectes dans le monde et en faire l’état des lieux : « Insectes comestibles : perspective pour la sécurité alimentaire et l’alimentation animale »

En Asie du Sud-est, Afrique et en Amérique latine les insectes font déjà parti de l’alimentation humaine.

Les repas élaborés à partir d’insectes sont conformes aux normes de références alimentaires préconisées par la FAO (Food and Agriculture Organizations) des nations Unies, l’OMS (Organisation Mondiale de la santé) et de l’UNU (United Nations University).

Un repas à base d’insectes apporte l’essentiel des nutriments nécessaires au corps humain, les insectes pourraient bien être la solution aux besoins alimentaires de l’humanité.

Le 1er juillet 2018, l’Union européenne a autorisé les fermes aquacoles à nourrir les poissons avec des protéines issues de larves d’insectes, à quand la déréglementation pour l’incorporer dans l’alimentation humaine ?

Les protéines animales transformées à base d’insectes sont autorisées en aquaculture depuis le 1er juillet 2017 à condition d’être issues de sept espèces (2 mouches, 2 ténébrions, 3 grillons).

Farine à base de poudre d’insectes

L’entomophagie contribue à protéger et respecter la biodiversité. Une alternative à l’alimentation habituelle issue de la pèche industrielle, élaboration d’un nouvel aliment bio à base de farine d’insectes (grillons) en lieu et place de la farine de poissons.

  • les Insectes riches en protéines et pauvres en graisse ;
  • il faut 2 Kg de végétaux pour nourrir 1 kg d’insectes ;
  • tandis que 8 Kg de végétaux pour 1 kg de Bœuf ;

Les larves sont transformées par des procédés thermomécaniques, sans aucune utilisation de produits chimiques, en trois produits finis :

  • protéine comme composant pour l’alimentation animale
  • huile utilisée pour l’alimentation animale
  • amendement organique durable pour la fertilisation des sols

Les grillons, sauterelles et crickets sont faciles à cuisiner et prennent facilement le goût des aliments qui les accompagnent. Les insectes sont une source de protéine animale plus écologique que les autres avec une grande efficacité de conversion.

  • mesures contre le réchauffement climatique : teneur en protéines supérieurs à 70 %, taux de conversion 7 à 8 fois plus élevés que les bovins.
  • gaspillage alimentaire : les insectes offrent un nouveau débouché aux biodéchets 100 % végétaux dont ils se nourrissent.

Objectifs :

  1. Domestication et reproduction d’espèces de poissons vulnérables ou en danger du Mékong.
  2. Création d’une filière d’alevins qui n’existe actuellement pas au Laos afin d’offrir de nouveaux débouchés aux populations.
  3. Confection d’un nouvel aliment bio à base de farine d’insectes soucieuse des critères sociaux-environnementaux.
Bibliographie :

FAO : Les insectes pour l’alimentation humaine et animale.

Union européenne réglementation

Autre article sur notre site sur le même sujet :

Le poisson une source de protéines animales

Leave a Reply

Your email address will not be published.