Lutte contre les changements climatiques, énergies renouvelables

Energie renouvelable

La lutte contre les changements climatiques passe inévitablement par un changement majeur de notre régime alimentaire. Déforestation, surpêche, réchauffement climatique planétaire, émissions de gaz à effet de serre (GES), le secteur agricole est responsable à lui seul d’un quart des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Avec ce projet, nous allons intégrer de l’efficacité énergétique avec les énergies renouvelables, panneaux photovoltaïques, éclairage et forage solaire. Diminution de l’apport de produits d’origine animale, l’entomophagie, les régimes alimentaires insectivores contribuent à protéger et respecter la biodiversité, un régime alimentaire moins « intensif » du point de vue de l’utilisation des ressources et de l’énergie.

ODD n°7 et 13

Lutte contre les changements climatiques

Production de viande, émissions de méthane de la fermentation entérique, production et transformation des aliments du bétail (transformation et transport), fermentation, gestion des effluents (méthane…), la pollution des sols et de l’eau, une production animale intensive et un sur-pâturage conduisant à la dégradation des forêts, une filière grande consommatrice d’énergies fossiles….toute une filière productrice de GES.

Tous ces facteurs contribuent au changement climatique et à d’autres effets grandement néfastes sur l’environnement. De nouvelles solutions doivent être recherchées.

En 2050, la population mondiale sera proche de 10 milliards, cette croissance mondiale crée une multitude de défis, la production doit s’adapter à la raréfaction des ressources naturelles et à une production de viande multipliée par quatre depuis cinq ans. Plus de la moitié de la consommation de poisson provient de l’aquaculture, ce pourcentage est censé augmenter avec la croissance démographique.

Les enjeux : contribuer à la réduction des émissions des GES tout en répondant à une hausse significative de la demande en produit d’élevage.

Apporter une réponse à l’insécurité alimentaire dans le monde, en se tournant collectivement vers un régime alimentaire moins intensif d’un point de vue de l’utilisation des ressources et de l’énergie Mettre en place des pratiques durables et responsables agricole et investir dans une aquaculture plus durable.

Les énergies renouvelables

Lutte contre les changements climatiques, énergies renouvelables, ce projet privilégie un accès durable à l’électricité en zones rurales en utilisant les énergies renouvelables dans une volonté de réduire l’impact environnemental des installations, mais aussi parce qu’elles se révèlent, dans la durée, les plus économiques. Le projet contribuera à l’atteinte de la cible de la province en s’adressant aux populations les plus déshéritées.

Nous avons sollicité l’ONG « Électriciens sans frontières » (ESF) pour l’assistante technique des besoins en électricité.

ESF intervient au Laos depuis 2003 dans la mise en œuvre de projets d’accès à l’énergie, districts de Nhot Ou et Phongsaly entre 2007 et 2013 avec la mise en œuvre de solutions collectives de production d’hydroélectricité dans 45 villages isolés : « Électriciens sans frontières au Laos« 

Électriciens sans frontières a analysé le projet terrain afin de déterminer la meilleure solution énergétique : sources d’énergie renouvelable, contraintes environnementales ; assistance dans le dimensionnement et la mise en place du projet avec l’apport de panneaux photovoltaïques, forage, pompe submersible, éclairage, électricité des infrastructures (locaux de vie, bureaux, écloseries, entrepôt…).

Ferme à Dongkouay (Laos)

Structure du projet

  • Bâtiment d’habitation
  • Bureau
  • Entrepôt
  • Structure de reproduction de grillons
  • Écloseries
  • Structure d’alevinage
  • Unité de production de zooplancton
  • Étangs

Pour faire fonctionner cette installation la puissance nécessaire installée est de 45 kW, hors alimentation indépendante du forage prévue en solaire au fil du soleil. L’énergie consommée journalière sera de 165 kWh /jour.

Ressources électriques envisageables

La contrainte principale est une alimentation sans interruption des brasseurs et des pompes de circulation qui permettent d’oxygéner l’eau en permanence.

Les ressources identifiées sont les suivantes :

– alimentation à partir d’une turbine hydraulique.

– alimentation à partir de l’Éolien

– alimentation par l’intermédiaire d’une ligne électrique du réseau national d’Électricité du Laos (EDL)

– alimentation par l’énergie solaire et panneaux photovoltaïques

Solution hydraulique

Le potentiel hydraulique étant conséquent au Laos, l’installation d’une turbine hydraulique adaptée à la puissance est une des premières solutions envisagées d’autant qu’un affluent du Mékong (Nam Makhiao) passe à proximité du site du projet (800 m).

Affluent du Mékong

Plusieurs facteurs font que cette solution, techniquement, n’est pas réalisable dans le cadre du projet

–  difficultés foncières pour traverser les terrains riverains pour évacuer l’énergie.

–  problèmes de dégradation de l’installation (sécurisation permanente des installations)

– des capacités de production dépassant les possibilités de puissance d’une pico ou micro turbine nécessitant des aménagements lourds liés à un équipement hydraulique plus conséquent.

–  l’irrégularité du débit du cours d’eau pratiquement à sec hors saison des pluies.

Cette solution dans le cadre du projet ne peut être retenue.

Solution par l’éolien

L’électricité éolienne est une énergie intermittente qui ne se suffit pas en elle-même et doit donc être utilisée en complément d’une autre source d’énergie.

La production d’électricité est trop liée aux conditions météo. (vitesse du vent, masse de l’air…), la vitesse minimale est de 2 à 3 m/s (11 km/h) pour une production maximum de 12 m/s (43 km/h).

Les conditions météorologiques locales sont inadaptées à un bon fonctionnement de l’éolien compte tenu de l’humidité de l’air et de la vitesse moyenne du vent.

Solution Photovoltaïque

Les énergies renouvelables en Photovoltaïque sont caractérisées par une irradiation relativement faible par rapport à d’autres contrées. La production journalière moyenne ne dépasse pas 3,74 kwh avec des mois faibles de juin à septembre liés à la période de mousson.

Cette particularité va nécessiter un stockage de l’énergie plus conséquent pour permettre l’alimentation en continu des pompes d’oxygénation.

Alimentation par le réseau EDL

Électricité du Laos (EDL) propose un raccordement de l’installation à partir d’une ligne 20 kV qui passe à 1500 mètres, pour une facture de 23 000 euros y compris le transformateur.

Le prix de facturation du kWh reste raisonnable dans la mesure ou l’exploitation est reliée à la catégorie  » Irrigation  » pour l’abonnement et à une puissance inférieure ou égale à 50 kVA.

Conclusion

Il ressort de cette étude comparative que l’installation tout PV économiquement au niveau de l’investissement et des frais d’exploitation n’est pas concurrentiel avec un raccordement au réseau Électricité du Laos et va grever de manière significative les charges d’exploitation du projet.

Néanmoins, la fiabilité du réseau n’étant pas assuré à 100 % compte tenu des contraintes énoncées une alimentation mixte s’impose en répartissant sur l’une ou l’autre les départs prioritaires  à sauvegarder ou pas. La Lutte contre les changements climatiques passent par l’adaptation des moyens.

En tout état de cause, nous prévoyons un groupe de secours dont l’utilité sera la recharge de batteries ou l’ultime secours.

Ce projet s’accompagnera d’objectifs plus spécifiques :
  • Pédagogique : pour les enfants de meilleures conditions scolaires, améliorer l’accès à la scolarisation et à l’accès au secondaire
  • Didactique : pour les enseignants utilisés des outils pédagogiques modernes, améliorer la formation des enseignants.
  • Formation : l’apport de technologies novatrices, nécessitera la mise en place de formations spécifiques pour le personnel chargé de l’exploitation et de la maintenance des installations et modifiera progressivement les mentalités vers la nécessité d’apprendre et de se former de manière permanente pour évoluer.

Article suivant : Nouvel aliment, apport de protéines de qualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *