Soutien à la sécurité alimentaire et à l’accès à l’eau

Eau, assainissement et hygiène

Accès à l’eau et sécurité alimentaire

Pour répondre à la problématique de la sécurité alimentaire et de l’accès à l’eau, nous allons travailler sur le volet : eau, assainissement et hygiène.

Garantir l’accès de tous à l’eau et a l’assainissement Et assurer une gestion durable des ressources en eau

ODD n°6 Garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement

Et assurer une gestion durable des ressources en eau.

Les principes relatifs aux droits humains, au sens large (non seulement pour le secteur, de l’Eau et l’Assainissement) sont :

1) Non-discrimination et égalité ;

2) Accès à l’information et transparence ;

3) Participation ;

4) Obligation de rendre des comptes (redevabilité) ;

5) Durabilité.

Répondre aux enjeux climatiques et environnementaux.

La gestion des ressources hydriques, l’accès à l’eau et l’assainissement sont des enjeux, ils contribuent à améliorer la santé, l’accès à l’éducation, la sécurité alimentaire et nutritionnelle et l’égalité des genres.

2.1 milliards de personnes n’ont pas accès à un assainissement de base. L’accès à l’eau potable et à l’assainissement est reconnu comme un droit de l’homme pour mes nations unies.

L’agenda 2030 des nations unies fait de l’eau un objectif à part entière (ODD n°6), il faut trouver des solutions afin de répondre aux défis posés par le stress hydrique, le changement climatique, l’utilisation inappropriée de l’eau, l’urbanisation galopante et tant d’autres problématiques liées à la gestion du cycle de l’eau.

Cela constitue un frein majeur au développement socio-économique des zones les plus vulnérables (milieu rural, petites villes et périphérie urbaine en particulier).

En France, de nombreux acteurs non-étatiques se mobilisent pour remédier à cette situation en accompagnant leurs partenaires à atteindre ces ODD via des actions locales de coopération notamment avec des agences de l’eau, syndicats d’eau et d’assainissement et des professionnels de l’eau.

L’eau douce disponible ne représente que 1 % du total de l’eau présente sur la planète. Face à la croissance démographique, aux risques sanitaires et sociaux liés aux maladies hydriques, au réchauffement climatique et aux risques de catastrophes naturelles, la quantité et la qualité de l’eau disponible deviennent problématiques. Les conséquences ne font que s’amplifier, en particulier pour les populations les plus pauvres. En effet, deux personnes sur trois qui n’ont pas accès à l’eau potable survivent avec moins de deux dollars par jour.

Réduire la vulnérabilité de ces populations en leur donnant un meilleur accès aux services d’eau et d’assainissement constitue donc un facteur de lutte contre la pauvreté et de réduction des maladies hydriques. L’amélioration de la santé de ces populations, ne peut se faire que par l’amélioration de l’accès à l’eau et à l’assainissement, couplée à un programme de sensibilisation à l’hygiène.

Nous souhaitons mettre en place à notre échelle, une sélection de projets innovants, multi-acteurs, inclusifs et transversaux dans le secteur de l’eau.

Afin de répondre à la problématique de la sécurité alimentaire et de l’accès à l’eau « Mékong Enfants des Rizières » a développé des capacités, permettant la mise en œuvre d’une approche intégrée avec un volet de sensibilisation à l’hygiène combinée à la construction d’ouvrages hydrauliques.

Pour en savoir plus : Lien ci-dessous vers le site des nations unies

Objectif 6 : garantir l’accès de tous à des services d’alimentation en eau et d’assainissement gérés de façon durable

Autre article sur notre site traitant du poisson comme une source riche en protéines animales.