Le poisson une source de protéines animales

Le poisson une source de protéines animales accessible

Objectifs de développement durable

Pas de pauvreté

Faim Zero

Le poisson une source de protéines animales, avec cet apport, nous allons participer à l’atteinte de cet objectif d’éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable.

 

Le poisson une source de protéines animales

 

Pratiquées correctement, l’agriculture, la sylviculture et la pêche peuvent produire des aliments pour tous et de générer des revenus décents, tout en soutenant un développement centré sur les régions rurales et la protection de l’environnement.

 

  • 690 millions de personnes souffrent de la faim soit 8.9 % de la population totale, en raison de la pandémie de COVID-19 ce chiffre pourrait doubler, fin 2020, + de 135 millions de personnes supplémentaires.
  • La malnutrition est la cause de près de la moitié des décès d’enfants de moins de cinq ans. Le poisson, une source de protéines facilement accessibles qui peut pallier ce manque.
  • Un enfant sur quatre dans le monde souffre d’un retard de croissance. Dans les pays en développement, cette proportion peut aller jusqu’à un sur trois.
  • Un changement profond du système mondial d’alimentation et d’agriculture est nécessaire si nous voulons nourrir les 820 millions de personnes qui souffrent de la faim.
  • L’Asie est le continent qui compte le plus de personnes souffrant de la faim, les deux tiers de la population totale.

L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et la Banque mondiale ont signé un nouvel accord visant à renforcer leur partenariat pour mettre un terme à la faim et à la pauvreté à l’échelle mondiale et nationale. Les deux organisations travailleront en étroite collaboration afin d’aider les pays membres à réaliser les Objectifs de développement durable (ODD), à améliorer les moyens d’existence ruraux, l’efficacité de la production agricole et à assurer une gestion durable des ressources naturelles à travers le monde.

Le poisson une source de protéines animales

Le poisson est une excellente source de protéines animales, de vitamines et de sels minéraux, notamment vitamine A et D, phosphore, magnésium, sélénium. Ses protéines – équivalentes à celles des produits carnés – sont faciles à digérer et sont un complément aux protéines alimentaires des céréales et des légumineuses, typiques des régimes de maints pays en développement.

Le poisson n’est pas seulement une source de protéines animales de remplacement, les poissons gras contiennent un type d’acides gras vital au développement du cerveau humain chez le fœtus et le nourrisson.

Les grossesses très rapprochées, typiques des pays en développement, peuvent épuiser les réserves d’acides gras de la mère, ce qui prive les jeunes enfants de cet élément vital à un stade crucial de leur croissance. D’où l’importance des poissons que l’on trouve couramment dans les pays en développement dans le régime alimentaire des femmes enceintes et allaitantes.

En général, le poisson occupe une place beaucoup plus importante dans l’alimentation journalière des habitants des pays en développement que dans les pays avancés. En Asie du Sud-est, la consommation de poisson est quatre fois supérieure à celle des pays développés.

(Source UN – FAO)

Pêche traditionnelle au filet

Objectif(s) principal :

Mise en place d’un protocole de reproduction pour des espèces de poissons indigènes du Mékong en danger ou vulnérable. Création d’une filière d’alevins qui n’existe actuellement pas.

Capitalisation des résultats, formation professionnelle, échanges universitaires. Préservation de la biodiversité du Mékong et de ses affluents, développement durable, gestion des milieux et des ressources naturelles.

Sensibilisation des pouvoirs publics face au défi du maintien de cette biodiversité et promotion de l’égalité de genre.

Pour en savoir plus : Lien ci-dessous vers le site des nations unies

Objectif 2 : éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable

Autre article sur notre site traitant de « l’Aquaculture au Laos »