Projet de développement agroécologique au Laos

Laos projet agroécologique

« Projet de développement agroécologique : renforcement des capacités des Osc lao »

Contexte et enjeux auxquels ce projet entend répondre :

Ce projet de développement agroécologique entend répondre à différents enjeux tels que la déforestation, surpêche, réchauffement climatique planétaire, émissions de gaz à effet de serre (GES). Le secteur agricole est responsable à lui seul  d’un quart des émissions mondiales de gaz à effet de serre. En 2050, la population mondiale sera proche de 10 milliards, cette croissance mondiale a créé une multitude de défis, la production doit s’adapter à la raréfaction des ressources naturelles et à une production de viande multipliée par 4 depuis 5 ans (rapport du Giec sur l’impact de l’agriculture et la confirmation par l’agence américaine Noaa).

Les enjeux : ce projet agroécologique au Laos entend contribuer à la réduction des émissions des GES tout en répondant à une hausse significative de la demande en produit d’élevage. Apporter une réponse à l’insécurité alimentaire dans le monde, en se tournant collectivement vers un régime alimentaire moins intensif d’un point de vue de l’utilisation des ressources et de l’énergie

« L’Organisation des Nations Unies » (ONU) pour l’alimentation et l’agriculture définit les régimes alimentaires durables comme des régimes à faible impact environnemental qui contribuent à la sécurité alimentaire, nutritionnelle et à une vie saine pour les générations présentes et futures. L’entomophagie répond à cette description. Depuis le 1er juillet 2018, l’Union européenne autorise les fermes aquacoles à nourrir les poissons avec des protéines issues de larves d’insectes (plus de la moitié de la consommation de poisson provient de l’aquaculture, ce pourcentage est censé augmenter avec la croissance démographique).

Un défi pour améliorer les conditions de vie des populations, considérée comme prioritaire par l’ensemble de la communauté internationale notamment au travers des 17 Objectifs de développement durable établis par les États membres des Nations unies.

Objet du projet et principaux résultats attendus :

Lieu du projet :

La République Démocratique Populaire du Laos (RDP lao). Le Laos est un des pays les moins avancés d’ASEAN qui possède une densité de population faible avec de mauvaises infrastructures et qui est enclavé entre trois pays dynamiques qui ont tous trois une ouverture sur la mer.

Contenu du projet

Ce projet agroécologique au Laos, projet de développement économique s’inscrit dans le 8 eme plan de développement gouvernemental qui veut accroître la riziculture (deux récoltes annuelles) et augmenter (entre 6 et 10%)  la production piscicole. Accès à l’eau potable, à l’assainissement, à l’éducation, sauvegarde des espèces indigènes de poissons du Mékong en voie de disparition.

L’originalité du projet est le type de nourriture utilisée qui sera de la farine de grillon et de spiruline riche en protéines en lieu et place de la farine de poissons (forte consommatrice de poissons fourrages, 25 % des captures de poissons dans le monde et plus de 50 % de cette farine est destinée à l’aquaculture).

Objet et résultats attendus 

Avec ce projet agroécologique, nous allons répondre aux objectifs de développement durable, notamment à l’ODD n°6, qui vise à garantir un accès équitable et abordable à l’eau pour tous, une gestion efficace et coopérative des ressources, le renforcement de la participation des communautés dans la gestion de l’eau et de l’assainissement en s’inscrivant dans le cadre de la stratégie française à l’international.

Nous répondons ici à cet objectif en proposant une infrastructure d’adduction d’eau et d’assainissement du village, ce qui permettra de réduire la vulnérabilité de ces populations et constituera un facteur de lutte contre la pauvreté et la réduction des maladies hydriques. Cet accès à l’eau va permettre la reproduction d’espèces locales de poissons inscrites sur la liste rouge de l’UICN comme étant en danger ou vulnérable.

Elle permettra la formation des villageois à la reproduction de ces poissons, à la conception d’un aliment innovant puis un empoissonnement des zones de migration de ces espèces, des réservoirs, afin de contribuer à la protection et à la sauvegarde de la biodiversité locale. Une partie de la production des poissons considérés comme « nobles » sera commercialisée pour assurer la pérennité de l’exploitation.

Ce projet fournira un accès durable à l’électricité en zones rurales en utilisant les énergies renouvelables, il contribuera à l’atteinte de la cible de la province en s’adressant aux populations les plus déshéritées.

Ce projet s’accompagnera également d’objectifs plus spécifiques :

  • Pédagogique : pour les enfants de meilleures conditions scolaires, amélioration de l’accès à la scolarisation. (Article sur notre Blog : « Assurer l’accès à une éducation de base pour tous ») ;
  • Didactique : pour les enseignants, utilisation d’outils pédagogiques modernes, meilleure formation des enseignants ;
  • Formation : L’apport de technologies novatrices nécessitera la mise en place de formations spécifiques pour le personnel chargé de l’exploitation et de la maintenance des installations et modifiera progressivement les mentalités vers la nécessité d’apprendre et de se former de manière permanente pour évoluer ;
  • Genre : instauration de la mixité dans le projet. (Article sur notre blog : « Prise en compte de l’approche genre ») ;
  • Alimentaire : l’accès de la population à des sources de protéines de qualité, présentes dans les insectes.

Impacts

  • Économique

 Sur la population des deux villages implantés à proximité du projet, 600 familles. Direct, par la création d’emplois, indirect aux familles en développant un maillage économique de production de grillons dont le rachat procurera un complément de revenu aux familles.

  • Environnementaux

Préservation de la biodiversité du Mékong et de ses affluents par le repeuplement des espèces indigènes, développement durable, gestion des milieux et des ressources naturelles.

Une alternative à l’alimentation habituelle des poissons, alimentation issue de la pèche industrielle  par de la farine d’insectes (grillons) et de spiruline.

  • Sociaux :

Promotion de l’égalité de genre, nous allons développer la mixité hommes, femmes, meilleures conditions scolaires, formation professionnelle, échanges universitaires.

Objectifs

  • Sociaux : valoriser la ferme aquacole et l’école pour en faire des lieux d’accueil « au service des villageois » et en améliorant leurs moyens de fonctionnement, leur donner une efficacité qui leur manque aujourd’hui.
  • De santé : améliorer les conditions d’hygiène et formation au sein du village
  • Économique : améliorer les ressources financières des villageois par le développement d’autres formes de culture, de rente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *